Actualités

Retrouvez ici toutes nos dernières infos.

IPD, une Organisation Internationale, Élit Domicile à Dakhla, Rabat

L’Institut Panafricain pour le Développement (APID) a transféré son siège permanent de Genève à Dakhla, qui deviendra la plate-forme institutionnelle centrale de décision dans la conduite des actions de l’Institut sur le continent africain et la mise en œuvre de ses orientations socio-économiques. stratégies de développement en faveur des populations africaines.

L’accord de siège relatif au transfert de cette organisation internationale à Dakhla a été signé lundi à Rabat par l’ambassadeur Fouad Yazourh, directeur général des relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, et le secrétaire général du PAID, Emmanuel Kamdem.

L’Institut a pour objectif d’aider au développement économique, social et culturel des pays africains par la recherche, l’appui-conseil et la formation de leaders africains capables de prendre en charge, à différents niveaux, l’action à mener auprès des populations, en vue de leur autonomisation et l’amélioration de leurs conditions de vie.

Dans une déclaration à la presse, M. Kamdem a affirmé que cette signature a une double importance, puisqu’il s’agit de transférer le siège d’une organisation panafricaine de l’Europe vers l’Afrique et que l’implantation de ce siège permanent est à Dakhla, car “le Maroc joue un rôle très important dans la coopération Sud-Sud”, soulignant l’intérêt particulier que SM le Roi Mohammed VI attache à cette coopération Sud-Sud.

“Le Maroc est un exemple de développement en Afrique et figure parmi les pays les plus avancés du continent africain”, a-t-il dit, ajoutant que cette signature et cette coopération permettront au “PAID de remplir sa mission qui est d’aider les populations africaines à prendre soin d’eux-mêmes et s’entraider pour développer leur pays”.

Pour sa part, M. Yazourh a souligné l’importance de cet accord qui correspond à “la vision de SM le Roi et Ses instructions, qui sont le développement, l’implication des jeunes et la recherche académique”.

“Le Maroc a toujours conçu son développement, sa sécurité et sa stabilité au sein de son continent d’origine et ne le conçoit pas en dehors de celui-ci”, a-t-il déclaré à la presse, soulignant que “la ville de Dakhla constitue aujourd’hui un pont naturel vers l’Afrique, choisie par les Africains eux-mêmes et par d’autres pays du monde qui voient dans cette ville une plate-forme non seulement de passage mais aussi de production ».

Les activités du PAID constituent un pilier pour le développement et le bien-être des Africains, notamment en termes de recherche, de formation académique et professionnelle, et le Maroc se réjouit de mettre tous les moyens nécessaires à sa disposition pour atteindre ces nobles objectifs, en tant que acteur international engagé dans la défense des intérêts et des bonnes causes de ses frères et amis des pays africains.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *