Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a pris connaissance de l’accord relatif à la création d’un siège permanent de l’Institut panafricain de développement (IPD) à Dakhla entre le gouvernement du Maroc et l’IPD, et du projet de loi n° 19.23 approuvant ledit accord.

Présenté par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, cet accord, signé à Rabat le 16 janvier 2023, vient suite à la décision du conseil administratif de l’IPD de changer son siège permanent de Genève à un pays africain, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d’un point de presse à l’issue du Conseil.

Cet accord, qui fixe les conditions générales et les questions relatives à la création et la gestion du siège permanent de l’IPD au Maroc, vise à contribuer au développement économique, social et culturel des pays africains à travers la recherche scientifique, l’appui-conseil et la recherche formation de cadres africains capables de prendre en charge, à différents niveaux, la responsabilité de l’action à mener avec les populations en vue de promouvoir et d’améliorer leurs conditions de vie.

Lire l’article originale ici

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *